Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog Tam-Tam :

  • : JF 24 ans partage expérience du cancer
  • : J'ai eu en octobre 2005 un cancer du côlon. Je suis en rémission depuis une CHIP en janvier 2007.
  • Contact

Rechercher

15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 14:00
[[ Je m'excuse pour les personnes qui suivent mes recits depuis le debut, j'avais oublie de poster cet article! Comme c'est ien fait, il se place la ou il faut donc l'erreur est reparee! ]]

On est lundi matin (31 octobre 2005), je suis hospitalisée depuis le mercreci précédent. J'ai transpirée toute la nuit. Je décide de sortir de mon lit pour permettre aux aides-soignantes de changer rapidement mon lit.  D'ailleurs, je suis plutôt contente, jusqu'à présent sortir du lit était un vrai calvaire. Je sens donc mon retour à la maison se rapprocher.

L'infirmière arrive pour me prendre la tension et la température. Et là, je suis partie dans un monde parallèle! En entrant dans la chambre, voilà ce qu'elle me dit  : "Qu'est-ce qu'il se passe encore avec vous Melle P.?". Je ne comprends rien du tout, moi je l'attendais avec impatience pour qu'elle voit mes avancées. Apparemment d'aprés elle, je suis toute rouge et je transpire à grosse gouttes. Et alors? je suis comme ça depuis quelques jours déjà, enfin je ne me sens pas pire. Donc retour tout de suite au lit!!! Prise de sang, prise de température. A ce moment là, je comprends que 40° c'est pas trés normal. J'en veux à mon corps de ne pas m'avoir fait comprendre que ça n'allait pas. D'ailleurs c'est bizarre en écrivant ces lignes, je me rends compte que j'ai les yeux qui brillent à l'idée de me dire que je n'ai pas su écouter mon corps ou que lui n'a pas su me parler. (Il faut que je note dans parler à mon psy!)

Je sens que ça s'agite autour de moi. Mais je suis fatiguée alors je ne fais pas trop attention. L'interne de garde vient me parler. Il m'annonce que j'ai une infection, que mon côlon a du se perforer à cause de la grosseure. Je dois être opérée pour nettoyer mon ventre. En résumé, c'est ce que je comprends. Je ne m'inquiète pas, peut-être m'ont-ils donné du xanax pour calmer mon anxiété, je ne sais pas. Bizarrement je ne m'inquiète pas du tout. Je crois que je suis rassurée de me dire que mes douleurs étaient justifiées, qu'il y avait encore quelque chose qui n'allait pas et qu'ils vont tout faire pour me soigner.

Je me réveille le soir même, j'ai du passer toute la journée au bloc. Je ne pense à rien, je ne me sens ni plus mal, ni mieux, je veux juste continuer à dormir. Je  me réveille le lendemain matin avec une mauvaise surprise. Suite à l'opération, j'ai une sonde gastrique. J'ai donc un tube qui rentre dans une narine et qui va jusqu'à l'estomac. Le principe d'avoir ce tube ne me dérange  pas, mais c'est trés désagréable. Suivant que je tourne la tête à gauche ou à droite, j'ai des hauts de coeur. Je me sens gênée pour parler.

Mon chirurgien me rend visite. C'est lui qui m'a fait la coelioscopie. Il s'excuse de ne pas avoir été de garde et de ne pas avoir été là pour moi. Je suis contente de sentir qu'il s'intéresse vraiment à moi et que je ne suis pas un simple dossier. Il m'a sûrement expliqué ce que l'on m'avait fait, mais je n'en ai plus aucun souvenir. Au moins maintenant je n'ai plus mal au ventre.

L'infirmière vient pour regarder les pansements. Je n'ose pas regarder, j'ai peur de voir ce qu'ils ont fait. Mais je ne me rends pas compte que j'ai eu une laparotomie et que j'ai eu le ventre ouvert sur 19cm (je viens de mesurer!). Je ne prends pas conscience non plus que je suis maintenant appareillée. Oui, je fait maintenant partie de la communauté des stomisés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Amandine - dans Au commencement...
commenter cet article

commentaires

supersoso40 24/11/2007 01:13

Aucune idée pour l'histoire du laser ou de la chir....ce sera la surprise!!!lol
par contre, désolée d'insister, mais les 2/3 ans annoncés par la dermato m'ont été aussi annoncé par des chir...De toute facon, je crois que je ne le ferais pas. C'est perso. Si je l'enleve c'est comme si j'essayais de cacher mon passé, et je ne veux rien cacher. Bon, j'ai le temps de changer d'avis!!!!
Tu me diras?!

Sophie 22/11/2007 13:03

pour la cicatrice, il faut attendre 2 voir 3 ans et apres effectivement si cela te gene tu peux faire de la chirurgie réparatrice entierement remboursée par la sécu

Amandine 22/11/2007 16:09

Je revois le chirurgien en mai 2008. Je devrais voir un autre medecin qui sera chargé de ma cicatrice.  Ca fera 1an et 4 mois apres l'opération, j'espère que ça suffira!Par contre, je sais pas si on va proposer de la chirurgie ou du laser ou autre???

richard 26/03/2007 16:30

j'ai eu comme vous la surprise en me réveillant suite à une césarienne au cours de laquelle j'ai donné naissance à un petit louis de 4kgs120 de voir mon ventre ouvert du pubis jusqu'au dessus du nombril (50 agrafes et 25 fils) en plus de ma cesarienne. Le gynéco qui m'a accouché a sectionné par erreur, artère utérine et artère abdominale. Il ne s'est aperçu de son erreur que 12 heures plus tard, en pleine nuit je suis repartie au bloc, il a rouvert la césarienne, ne voyant pas d'où venait l'hémorragie, il s'est fait assisté de deux chirugiens, qui ont dû effectuer la laparotomie. Tranfusé de 12 culots, plasma, plaquettes.... Aujourd'hui je suis sauvée mais cette longue cicatrice est là pour me rappeler que j'ai failli ne plus être de e monde, j'ai le bonheur de voir grandir mon petit louis qui a aujourd'hui 10 mois et je profite de chaque jour qui passe. Bon courage à vous

Amandine 26/03/2007 17:11

Merci de nous faire partager votre expérience.D'abord, concernant ma cicatrice, j'espère pouvoir la faire partir! Le medecin de la sécu m'a dit que je pourrais demander de la chirurgie qui serait remboursée. Il considère qu'à mon âge, mon ventre est trés cicatriciel, et ça peut être traumatisant. Je pense que je peux vivre avec mais si je peux faire quelque chose, je n'hesiterai pas!! Ensuite, je voulais savoir, comment tu prends le fait que tu as subi une erreur médicale? Il semblerait que j'aurais du être opérée dés mon entrée aux urgences plutôt que d'attendre. J'aurais évité la péritonite et d'autres complications. Pour le moment, j'y pense pas encore, mais je vais en discuter avec plusieurs medecins pour savoir si c'est une erreur ou pas.A bientot sur le blog!

eosine 21/01/2007 13:15

Quand on te lit, on a l'impression que tu as peu d'explications, et peu conscience de la gravité de ton état. Mais c'est passionnant - quoiqu'un peu  dur, et je n'en suis qu'au début.

Amandine 26/03/2007 17:05

Mon age (23 ans a l'epoque) a eu une part trés importante dans la prise de conscience de ma maladie.D'une part, je ne m'attendais pas du tout à un cancer. Dans ma famille, le pire qu'on est eu, ce sont des kystes bénins.  D'autre part, les medecins ne savaient pas comment me parler.