Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog Tam-Tam :

  • : JF 24 ans partage expérience du cancer
  • : J'ai eu en octobre 2005 un cancer du côlon. Je suis en rémission depuis une CHIP en janvier 2007.
  • Contact

Rechercher

14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 23:07
Je me réveille à l'hôpital. J'ai encore mal au ventre. Je sais pas trop ce que l'on m'a fait la veille. Mais je suppose que j'ai été soignée. Maintenant c'est à moi de tout faire pour me remettre sur pieds rapidement.

On me fait régulièrement des prises de sang. Ma voisine de chambre a eu elle aussi une coelioscopie suite à un kyste. Je m'identifie à elle, si elle arrive à sortir du lit, je dois en être capable aussi. Mes maux de ventre sont normaux d'après les infimières. Lorsque l'on fait une coelioscopie, les intestins sont gonflés avec du gaz. Il faut donc évacuer ces gaz dans les jours suivants! Les infirmières justifient mes maux par la présence de ces gaz. J'essaye de me bouger, mais je ne peux pas je souffre comme jamais. Je voudrais me lever et marcher, seule condition pour évacuer les gaz. Mais je n'y arrive pas.

Un aprés-midi, j'appelle une aide-soignante pour qu'elle m'apporte le bassin, car j'arrive pas du tout à sortir du lit, et ça commence à être urgent! Mais l'aide-soignante ne l'entends pas de cette façon. Elle me tire du lit, disant qu'à mon âge (23 ans), je devrais être capable d'aller aux toilettes. Je souffre attrocement, je pleure, mais elle s'en fiche. Elle est contente de  m'avoir sortie du lit. Ce jour là, j'ai compris qu'on peut travailler dans un milieu hospitalier et ne pas faire attention aux malades. Jusqu'à présent je leur faisais confiance, j'essayais d'écouter leurs recommandations avant tout. Aprés ça, j'ai surtout écouté mon corps avant tout le reste.

Suite à cet incident, je décide que mon séjour à l'hôpital ne va pas s'éterniser. Ca fait déjà 3 jours que je suis là et je ne me sens pas mieux qu'avant. Je décide d'attendre le soir que mon ami vienne me voir pour lui demander de m'aider à sortir du lit. Chose pas du tout évidente! Il m'aide à sortir du lit, je suis encore pliée en deux, je sens une bouffée de chaleur qui me submerge, ma tête commence à tourner, je m'assoie rapidement sur une chaise. J'ai fait 1 mètre. Je ne me sens pas le courage d'en faire plus. Je retourne tout de suite au lit et je ne bouge plus. Je me sens complètement vidée. Et je ne comprends pas pourquoi je n'arrive pas à me lever.

Je m'endors en me fixant comme objectif de sortir du lit le lendemain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Amandine - dans Au commencement...
commenter cet article

commentaires

ann 28/09/2006 15:17

j'espère que tu vas mieux et je te souhaite bon courage. j'espère que tu trouveras autant de soutien que j'en ai trouvé grace à mes lecteurs. Bon courage