Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog Tam-Tam :

  • : JF 24 ans partage expérience du cancer
  • : J'ai eu en octobre 2005 un cancer du côlon. Je suis en rémission depuis une CHIP en janvier 2007.
  • Contact

Rechercher

8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 12:39
Ce week end, j'ai assisté cette conférence-débat au palais du Luxembourg:
 "soigner le cancer : Nouvelles Approches"

 Je vais vous en faire un petit résumé de mon aprés-midi.

 D'abord, c'était trés intéressant! La 1ère partie concernait la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie. Ensuite le sujet était la réinsertion professionnelle, le suivi psychologique, le rôle du mèdecin généraliste, etc...

 Je déplore juste, que l'auditoire présent n'attendait rien d'autre que d'avoir une consultation personnelle! Je comprends tous ces gens qui sont malades, qui se retrouvent face à une armée de spécialistes, c'est tentant de leur demander leurs avis concernant sa pathologie.
Malheureusement pour eux, chacun des spécialistes a répondu qu'il n'était pas en consultation!

Afin de modifier cette tendance, j'ai essayé de lancer un autre débat. Il y avait beaucoup de personnes voulant s'exprimer. Ils prenaient un micro, restaient au fond de leur siège et hurlaient jusqu'à ce qu'on les écoute! Aprés une première timide tentative ratée, j'ai attendu que le médecin aie fini sa réponse, je me suis levée toute tremblante, déterminée à me faire entendre:
"Bonjour, J'ai été suivie pour un cancer du côlon. J'ai été soignée avec tous les "nouveaux" médicaments : Folfiri, folfox, avastin, campto, la CHIP... J'ai plutôt bien réagi à tous ces traitements. Pendant la CHIP le médecin a décidé de retirer les ovaires, l'utérus, la rate ,la vésicule billiaire, le côlon."
A ce moment, j'entends un grand "Ooh!!" Ne comprenant pas trop ce qu'il se passe, j'abrège ma question:
"Alors que les cures de chimiothérapie ont trés bien agies sur moi, prouvant les réelles avancées de ces produits. Par peur de la récidive, le chirurgien préfère me retirer 5 organes, peut-on toujours parler d'une véritable avancée?"
La réponse du médecin est évasive, peu satisfaisante en résumé ça donnait ça : "il faudra toujours faire le calcul risque/bénéfice..."

J'étais satisfaite d'avoir osé parler devant tout le monde, mais je n'ai pas eu l'impression de faire comprendre le sens de ma question ni aux spécialistes, ni à l'auditoire!

Suite à mon intervention, plusieurs personnes sont venues me voir pour avoir plus d'information sur la CHIP, pour me féliciter de mon courage face à ma maladie et pour avoir parlé en public, et puis une dame m'a proposé des pillules qui sont meilleures que les chimio : no comment.

voilà, je m'arrête là car vous n'aurez jamais le courage de lire tout ça, je vous écris la suite, mais dans un autre article qui paraîtra demain. To be continued...

Partager cet article

Repost 0
Published by Amandine - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Nicolas Villard 08/10/2008 23:15

J'ai été très touché par votre récit...
J'étudie actuellement la médecine, et en vous lisant, je sais pourquoi je me défonce...
Je vous souhaîte le meilleur...
:)
Nicolas

Amandine 10/10/2008 12:54


Ca fait toujours plaisir d'entendre des médecins (j'espére pour vous bientôt !) qui font ce boulot pour aider les patients.

C'est assez contradictoire, car d'un coté, on voudrait que les mèdecins soient proches de nous, qu'ils sachent nous dire les mots justes, que lorsque l'on est en salle d'op', ils nous considèrent
toujours de la même façon, et non seulement comme un "adénocarninôme" ou autre.
Mais ça doit demander beaucoup de concentration, justement pour faire la part des choses entre la personne qu'ils ont en consultation et ensuite le corps qu'ils triturent sur la table
d'opération.

Pour ma part, je me dis que ce sont 2 personnes différentes. Le chirurgien  qui m'a opéré et que je n'apprécie pas du tout et le chirurgien que je vois en consultation qui a un nom et à qui je
peux parler de ma malaide !

Merci d'avoir envie de soigner votre prochain.


dany 10/04/2008 02:09

Réponse peut-être évasive des médecins qui t'ont certainement bien comprise, mais qui n'ont pas voulu entrez dans une discussion qui risquait une critique de confrère, ou qui pouvait déstabiliser d'autres malades qui n'avaient pas eu les mêmes suites... Biz et courage.

Béatrice 09/04/2008 11:14

Bonjour,
je lis ce blog depuis plusieurs mois, depuis que mon compagnon a été opéré d'un cancer de l'intestin. Il est actuellement en chimio et parmi toutes mes lectures et mes recherches pour l'accompagner au sens moral et le soulager des effets secondaires, votre blog est devenu ma source d'information la plus sérieuse tant du point de vue scientifique qu'humain. Vos talents de chroniqueuse, alliés à votre simplicité et votre absence de pathos, m'aident beaucoup. Je ne pouvais pas continuer à "en profiter" sans vous le faire savoir.
Très cordialement, merci.

sophie 08/04/2008 22:38

vivement demain!

Sophie de marseille 08/04/2008 22:12

Coucou, contente d'avoir de tes nouvelles et de voir que tu as pu reprendre le boulot. J'imagine que ce n'est pas encore tjs tout rose mais tu sembles être sur la bonne voie ? j'attend la suite de ton récit. Bises, à bientôt !